Mis à jour le 21/10/2013
Publié le 09/04/2013
Mots-clés :

L'étude Nutrinet-Santé, lancée en 2009 et coordonnée par l'Unité de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (UREN, U557 Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13) offre l’opportunité d’identifier les facteurs de risque ou de protection des maladies chroniques liées à la nutrition. Dès à présent, cette étude permet de mieux comprendre les facteurs qui déterminent les choix alimentaires et l’état nutritionnel des populations. Elle s’appuie sur le recueil de données sur internet.

De nombreuses études scientifiques (chez des malades ou volontaires sains, au niveau des populations, ou sur des modèles animaux ou cellulaires) ont mis en évidence le rôle joué par la nutrition comme facteur de protection ou de risque des maladies les plus répandues en France, comme dans l’ensemble des pays industrialisés, qu’il s’agisse des cancers, des maladies cardiovasculaires, de l’obésité, du diabète de type 2, des dyslipidémies, de l'hypertension artérielle…

La nutrition n’est pas le seul déterminant de ces problèmes de santé. En effet, des facteurs génétiques, biologiques et environnementaux interviennent dans l’apparition de ces maladies. Pour mettre en évidence le rôle spécifique des facteurs nutritionnels, il est indispensable de développer les études de « cohorte » (groupe de sujets suivis pendant plusieurs années) portant sur de très grandes populations. Au travers de ce type d’étude, on peut ainsi mesurer de façon précise les apports alimentaires mais aussi prendre en compte les autres déterminants, tels que l’activité physique, le poids, le tabagisme, les antécédents familiaux… et regarder les liens avec la santé et le risque de maladies.

L'étude NutriNet-Santé s’est fixé comme objectif de recruter des internautes (de plus de 18 ans), les « Nutrinautes », acceptant de répondre chaque année, sur le site www.etude-nutrinet-sante.fr, à des questionnaires sur leur alimentation (3 enregistrements alimentaires de 24 h), sur leur activité physique, leurs poids et taille, leur état de santé et sur divers déterminants des comportements alimentaires.A ce jour 244 000 internautes sont inscrits.

La finalité de cette étude est de mieux comprendre les relations entre la nutrition et la santé, et de connaître les déterminants des comportements alimentaires.

1. Etudier les relations entre les apports en nutriments, aliments et comportements alimentaires et :

  • la mortalité globale et spécifique (par cancer ou maladies cardiovasculaires),
  • l’incidence des cancers, des maladies cardiovasculaires, de l’obésité et du surpoids, du diabète
  • de type 2, de l’hypertension artérielle, des dyslipidémies, du syndrome métabolique et de la
  • qualité de vie.

2. Etudier les déterminants (sociologiques, économiques, culturels, biologiques…) des comportements alimentaires, de l’état nutritionnel et de l’état de santé.

3. Surveiller dans le temps l’évolution des apports alimentaires et de l’état nutritionnel de la population.

4. Evaluer l’impact de campagnes ou d’actions de santé publique (connaissance, perception, efficacité...).

Par l’accès à une large population au niveau national, par la quantité et la qualité des données collectées et par la capacité d’intégrer « à la carte » de nouveaux questionnaires (sur toute la population ou sur des sous-échantillons), l’étude NutriNet-Santé permet de constituer une gigantesque base de données sur la nutrition et la santé de la population vivant en France et sera une des plus grandes bases de données épidémiologiques dans le champs de la santé dans le monde.

Des résultats sont déjà disponibles.