Carte des unités AlimH 2016. © Inra

Les unités du département

Unité de Nutrition humaine

L’alimentation est un déterminant majeur de la santé et du bien-être. C’est pourquoi les travaux de l’Unite de Nutrition Humaine visent à prévenir les désordres associés au vieillissement et/ou aux maladies chroniques (sarcopénie, ostéoporose, syndrome métabolique, athérosclérose).

Mis à jour le 02/07/2013
Publié le 28/06/2013
Mots-clés :

Pour relever ce défi sociétal majeur, l’unité développe une approche innovante, intégrant la notion de complexité, tant sur le plan physiologique et métabolique, que nutritionnel. L’objectif est de déterminer l’impact des comportements alimentaires et la fonctionnalité des aliments (ou des nutriments qui les composent) dans différentes situations physiopathologiques fréquemment associées au vieillissement et/ou aux maladies chroniques (inflammation, stress oxydant, stress métabolique, lipotoxicité, insulinorésistance, dysfonction vasculaire, dérégulations hormonales, …), de manière à prévenir le déclin des grandes fonctions de l’organisme et des pathologies ciblées. L’identification de biomarqueurs précoces d’exposition ou du statut physiologique constitue une priorité pour des approches prédictives. De telles connaissances sont effectivement essentielles à l’établissement des recommandations nutritionnelles préventives.

L’unité dispose, d’une gamme très variée d’outils et de modèles expérimentaux, alliant des approches cellulaires, des investigations sur animaux (mini-porcs, rongeurs dont certaines lignées transgéniques) à des investigations cliniques de nutrition (interventions nutritionnelles, cohortes). En outre, la plateforme d’analyse du métabolisme (labellisée par le GIS IbIsA) permet des études à haut débit de la biocomplexité issue de l’intégration des actions métaboliques des nutriments (métabolomique).L’excellence scientifique de l’unité repose sur de solides compétences dans le champ de la nutrition humaine, ainsi qu’en physiologie, biochimie, métabolisme, biologie cellulaire et moléculaire.

Sa très forte intégration dans le Centre de Recherche en Nutrition Humaine d’Auvergne (CRNH), ses nombreuses collaborations nationales et internationales avec des partenaires publics et privés, son implication dans de nombreux programmes transversaux (ANR, FUI, programmes et réseaux européens…), son intense activité d’expertise et de publication, et son investissement dans le dispositif de formation universitaire (y compris à l’international) et continue constituent des atouts très importants.

A propos de

L’Unité de Nutrition Humaine est une unité mixte de recherches créée en 2006 entre l’INRA et l’Université Clermont 1. Elle est située sur 2 sites : Theix et Faculté de Médecine. L’unité regroupe 66 scientifiques (dont 29 enseignants-chercheurs), 15 ingénieurs, 16 assistants ingénieurs, 36 techniciens) et accueille en moyenne 24 doctorants, 3 post-doctorants, et 17 contractuels.