Carte des unités AlimH 2016. © Inra

Les unités du département

Alimentation et adaptations digestives, nerveuses et comportementales

L’unité “Alimentation & Adaptations Digestives, Nerveuses et Comportementales” (ADNC) est une unité de recherche rattachée au département Alimentation humaine de l'INRA.

Mis à jour le 01/07/2013
Publié le 18/06/2013
Mots-clés :

L’unité ADNC organise son activité de recherche autour de trois axes thématiques, dont deux axes scientifiques respectivement dédiés à la nutrition du jeune et de l'adulte, et un axe méthodologique en relation avec l'activité de la plateforme d'imagerie PRISM

  • Réponses digestives, centrales et comportementales de l’adulte dans un environnement nutritionnel à risques ;

Les objectifs sont d’expliquer les réponses adaptatives du système digestif et du système nerveux central de l’adulte à un environnement nutritionnel à risques et d’en explorer les conséquences en termes de comportement alimentaire.

  • Conséquences de l’alimentation du jeune sur la physiologie digestive et le comportement alimentaire de l’adulte, et interactions avec l’environnement nutritionnel de l’adulte.

L’alimentation périnatale (fœtus ou nouveau-né), en interaction ou non avec l’environnement nutritionnel de l’adulte, joue un rôle dans la prévalence des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, de l’obésité et des maladies métaboliques chez l’adulte. Les travaux récents de l'unité ont démontré que le fonctionnement de l’intestin est soumis à une empreinte nutritionnelle comme de nombreux autres organes de l’organisme.

  • Développements méthodologiques et technologiques en imagerie fonctionnelle

Les programmes de recherches envisagés dans les deux premiers axes thématiques exigent des développements significatifs en termes d’imagerie fonctionnelle, au niveau méthodologique et technologique, qui sont menés au sein de la plateforme PRISM.

L’unité ADNC est fortement impliquée dans les missions suivantes :

  • Promouvoir le modèle (mini)porc et l’imagerie fonctionnelle dans les recherches en nutrition, par des collaborations à l’échelle nationale et internationale ;
  • Proposer une offre d’enseignement et d’encadrement en relation avec diverses formations universitaires ;
  • Contribuer à l’interaction science-société, notamment en relation avec l’alimentation et la santé ;
  • Favoriser le partenariat avec les secteurs médicaux et industriels, dans une perspective d’innovation